Auteur : expondo expert

Désinfection des surfaces d’habitation – méthodes, types et efficacité

Les champignons, virus, bactéries et parasites peuvent contribuer au développement de nombreuses maladies graves. Afin de s’en débarrasser, il convient de désinfecter régulièrement les surfaces. Dans cet article, nous présentons différentes méthodes de désinfection connues et leur efficacité.

En quoi consiste la désinfection ?

La désinfection consiste à éliminer les micro-organismes de l’environnement humain de sorte qu’ils ne constituent pas de menace pour lui. Au cours du processus, la grande majorité des bactéries, virus, champignons et parasites (99-100%) sont éliminés. Vous pouvez désinfecter à la fois la peau humaine par endroits, les objets du quotidien et des pièces entières (y compris l’air). Afin de chasser les formes d’endospores, par exemple les kystes, des méthodes de stérilisation sont utilisées. Ils sont utilisés dans le cas d’instruments chirurgicaux et dentaires.

Comment bien désinfecter les surfaces ? Quelles méthodes de désinfection devriez-vous utiliser pour préserver votre santé et votre bien-être ?

Afin de se débarrasser des microbes pathogènes, des mesures radicales peuvent être nécessaires. Ces méthodes impliquent la destruction physique des microbes à l’aide de vapeur ou de rayons UV-C, ainsi que de produits chimiques. L’efficacité dans la lutte contre les bactéries et les virus est démontrée, entre autres, par :

  • alcools,
  • composés d’argent, de cuivre et de mercure,
  • tensioactifs,
  • formaldéhyde,
  • glutaraldéhyde,
  • phénols,
  • oxydants (par exemple le peroxyde d’hydrogène, le chlore),
  • permanganate de potassium,
  • acides,
  • bases,
  • dérivés de l’éthacridine.

Sur la base des substances susmentionnées, divers types de préparations pour la désinfection des surfaces sont produits. Elles se présentent généralement sous forme de liquides (également pour pulvérisation) et de gels. Dans les appartements, il faut tout d’abord désinfecter les endroits fréquemment touchés par des personnes comme :

• poignées de porte,

• tables,

• mains courantes,

• interrupteurs,

• poignées d’objets,

• bureaux,

• toilettes,

• robinets, lavabos.

Le nettoyage de l’acier inoxydable et d’autres surfaces lisses est généralement facile. Certains micro-organismes pathogènes, cependant, s’installent dans des endroits difficiles d’accès. Cela est particulièrement vrai pour les moisissures cachées dans les murs humides ou sous les sols, ainsi que pour les acariens vivant dans les tapis ou les rideaux. Pour les éliminer, l’ozonation de la pièce est utilisée. Cette méthode – comme l’irradiation aux rayons UV – est également efficace contre les microbes capables de flotter dans l’air (par exemple les virus, les champignons).

Appareils pour désinfecter les surfaces

Différents types d’appareils sont actuellement utilisés pour désinfecter les espaces résidentiels, de bureau et espaces publics. Surtout les générateurs d’ozone sont parfaits. Ils produisent une particule d’oxygène à trois atomes (ozone), qui possède de très fortes propriétés oxydantes. Ainsi, il détruit le matériel génétique des organismes vivants. Leur utilisation vous permet de vous débarrasser efficacement des bactéries, champignons, moisissures et acariens. À forte concentration, le gaz peut également faire face aux insectes (cafards, fourmis) et aux rongeurs. L’avantage d’utiliser des ozonateurs est qu’après l’opération, il suffit d’aérer la surface et de patienter un court moment (d’environ 10-15 minutes), avant d’utiliser à nouveaux les pièces désinfectées.

En revanche, pour que l’ozonation des pièces soit efficace, elle doit être assez longue et la pièce doit être bien fermée. Par conséquent, vous devez toujours choisir un équipement adapté à la taille de l’intérieur avec sa capacité. Généralement, un appareil générant 400-2000 mg/h devrait suffire dans la plupart des appartements, ainsi que désinfecter un atelier, un bureau ou rafraîchir le sous-sol. Une telle opération, selon le type de problème, peut prendre jusqu’à plusieurs heures. En raison de la nocivité de l’ozone, personne n’est autorisé à rester à l’intérieur pendant cette période.

Les générateurs d’ozone sont également utilisés pour désinfecter les voitures. Quel sera le meilleur générateur d’ozone pour la voiture ? Pour une voiture particulière, un générateur d’une capacité de 1200 mg/h peut être utilisé. Après environ 30 minutes, l’intérieur sera rafraîchi et la climatisation ne sentira plus le moisi.

Les lampes UV-C sont populaires dans les hôpitaux et divers lieux publics. Ce type d’équipement peut également être utilisé à la maison, mais des précautions particulières doivent être prises. La peau et les yeux exposés aux rayonnements peuvent être brûlés. D’autre part, les stérilisateurs UV-C sont très sûrs, parfaits pour désinfecter les téléphones, les couteaux et autres articles ménagers similaires. Cependant, il faut savoir que les rayons agissent en surface et ne pénètrent pas à l’intérieur des objets exposés.

Les purificateurs d’air populaires ne sont pas considérés comme des désinfectants. Toutefois, après avoir utilisé des filtres spéciaux HEPA, ils éliminent parfaitement toutes sortes d’impuretés de l’air jusqu’à 0,003 m (la condition est l’étanchéité du système). Ils peuvent donc être considérés comme complémentaires à d’autres méthodes. Le gros avantage est que, contrairement aux générateurs et aux lampes UV-C, ils peuvent être utilisés en présence des gens.

Les appareils utilisés pour désinfecter les surfaces sont également toutes sortes de sprays de liquide désinfectant et de défroisseurs. Ces derniers sont parfaits pour nettoyer les tapis et les sols.

Agents et liquides de désinfection des locaux

Afin de désinfecter les sanitaires, il est bon d’utiliser des agents spécialisés à base de chlore, de peroxyde d’hydrogène et de phénol. L’alcool éthylique peut également être utilisé pour cela. C’est une substance très sûre, c’est pourquoi elle est parfaite pour désinfecter les objets fréquemment touchés par les personnes (poignées de porte, mains courantes, meubles). Vous devez également faire attention au pourcentage de concentration d’alcool dans une préparation donnée. Pour être efficace, elle doit osciller entre 70-80%. Une teneur plus faible peut empêcher la destruction des virus et bactéries pathogènes, et une teneur trop élevée peut entraîner une évaporation trop rapide de la surface.

En l’absence d’agents spécialisés, un tel mélange désinfectant peut être fabriqué à la maison. Pour préparer un désinfectant pour les mains de 5 litres, nous avons besoin de :

• 4166 ml d’éthanol (96%) ou 3757 ml d’alcool isopropylène (99,8%),

• 208 ml de peroxyde d’hydrogène (3%),

• 72 ml de glycérine (98%),

• eau distillée à ajouter.

Après avoir fait le mélange, versez-le dans des récipients plus petits et laisser agir pendant 72 heures. Au bout de ce temps, la préparation est prête à l’emploi.

Dans le cas où l’on n’aurait besoin que d’un désinfectant de surface, il suffit d’utiliser 1 litre d’alcool à 96%, en ajoutant 116 ml d’eau du robinet (et éventuellement +85 ml d’eau oxygénée 3% en pharmacie). Au lieu de l’alcool, l’alcool dénaturé peut également être utilisé avec succès dans les situations d’urgence. Il a seulement l’inconvénient d’avoir une odeur très désagréable qui reste assez longtemps dans les pièces fermées.

Il convient de rappeler que les nettoyants populaires à base de détergent sont assez efficaces pour lutter contre les virus avec une enveloppe lipidique (ils la dissolvent). Par conséquent, vous devez vous rappeler de nettoyer l’appartement régulièrement, en gardant toutefois à l’esprit qu’ils ne peuvent pas être traités comme un substitut aux désinfectants typiques.

Désinfecter un appartement après une maladie comme le coronavirus

Après avoir souffert d’une maladie infectieuse – surtout virale – vous devez très bien désinfecter l’appartement. Cela empêchera d’autres personnes d’être infectées et empêchera également une éventuelle réinfection (en particulier chez les personnes dont l’immunité est réduite). Les traitements de routine comprennent :

• Aérer l’appartement.

• Désinfecter les objets utilisés par le malade avec un agent à base d’alcool (ex : clavier, téléphone, interrupteurs), ainsi que d’autres surfaces avec lesquelles le malade est entré en contact (poignées de porte, mains courantes, tables, dossiers de chaises, etc.).

• Ébouillanter la vaisselle dans l’eau chaude.

• Laver les serviettes et le linge de lit à 60° C, aérer les matelas.

• Nettoyer en profondeur l’appartement, c’est-à-dire nettoyer le sol, les surfaces des meubles, laver les tapis. Il est préférable de jeter à la poubeller les chiffons usagés.

Un tel appartement peut également être désinfecté à l’ozone.

Il est à noter qu’en cas de maladie – s’il est impossible pour les membres du ménage de quitter les lieux – un purificateur d’air doit fonctionner dans le reste de l’appartement. Il réduira efficacement la quantité de virus en suspension dans l’air (ce que l’on appelle les aérosols), et réduira ainsi le risque d’infection pour les autres

Désinfection à domicile dans la lutte contre les parasites : gale (scabiose), punaises de lit, oxyures

Les parasites peuvent être un problème gênant. Une fois qu’ils s’installent dans l’appartement, les retirer plus tard devient un gros problème. Les plus courants sont :

• Punaises de lit : cet insecte qui se nourrit de sang humain se cache pendant la journée dans les meubles, sous les papiers peints, les lambris, mais aussi dans les éléments de lit. La présence de punaises de lit dans l’appartement est attestée par des marques de piqûres apparaissant la nuit et une odeur spécifique de framboise. Vous pouvez également voir des taches de rouille sur la literie. Afin de contrôler les punaises de lit, le linge de lit et les vêtements doivent être bien lavés (60 ° C), ainsi que ventilés et exposés au soleil / au gel. Vous pouvez également mettre les tissus au congélateur pendant quelques jours. Les œufs et les adultes seront également bien détruits par la vapeur chaude. En cas d’échec de ces méthodes, vous pouvez contacter une entreprise qui appliquera un insecticide spécialisé. L’ozonation de l’appartement est également efficace.

• Gale : Un remède topique pour la peau (comme la perméthrine) est utilisé pour traiter la gale. Comme les personnes infectées peuvent infecter d’autres personnes, il est nécessaire de veiller à l’hygiène et à la propreté de l’appartement pendant la maladie. Il est essentiel de laver les sols quotidiennement et de laver régulièrement les vêtements/la literie (tous les 3 jours). Les tissus qui ont été en contact avec le patient doivent ensuite être laissés dans un sac hermétiquement fermé pendant environ 3 jours. Pendant ce temps, la gale mourra. Ils sont également endommagés par les basses températures (inférieures à 10° C). L’ozonation de l’appartement sera également très efficace.

• Les oxyures : ce problème touche principalement les enfants. Le gros problème est que les œufs de parasites peuvent rester en vie jusqu’à 20 jours. De plus, ils sont microscopiques et flottent facilement avec la poussière, se déposant sur divers objets. Par conséquent, en cas de maladie, il est nécessaire de faire particulièrement attention à la propreté, de laver les sols avec un détergent tous les jours et d’essuyer les surfaces des meubles avec un désinfectant à base d’alcool. Le lavage fréquent est tout aussi important que dans le cas de la gale. Et dans ce cas, l’ozonation peut être utilisée, ce qui traitera efficacement les œufs. L’oxyure elle-même se soigne assez facilement en administrant 3 doses de médicaments antiparasitaires à plusieurs semaines d’intervalle.

Un problème légèrement distinct est la désinfection et la stérilisation des appareils spécialisés, par exemple les composants électroniques, les accessoires de laboratoire et les outils cosmétiques. Dans notre article sur l’utilisation d’un nettoyeur à ultrasons, vous apprendrez en quoi consiste le nettoyage par cavitation.